Les langues se délient un peu au sein de Québecor suite à l’article publié hier par ProjetJ et annonçant une grosse restructuration au sein du quotidien 24 heures. Depuis le mois d’octobre, six journalistes ont quitté la salle de nouvelles et un autre est parti en congé maladie.

Les langues se délient un peu au sein de Québecor suite à l’article publié hier par ProjetJ et annonçant une grosse restructuration au sein du quotidien 24 heures. Depuis le mois d’octobre, six journalistes ont quitté la salle de nouvelles et un autre est parti en congé maladie.

Par Hélène Roulot-Ganzmann

Alors que Martin Tremblay, vice-président, affaires publiques de Québecor Média, expliquait hier que la direction de 24 heures avait pris des décisions de nature a ne pas toucher la cueillette de l’information, Projet J a appris ce matin que cinq journalistes ont en fait été remerciés ces derniers mois. Un autre serait parti volontairement, tandis qu’un dernier est en congé suite à un burn-out.

Le témoin décrit «une ambiance toxique à souhait» au sein de la salle de nouvelles, depuis l’arrivée du nouveau directeur de l’information l’automne dernier.

Par ailleurs, un autre témoin confirme que toute l’équipe de 24 heures quitte la Tour de la Bourse. Projet J confiait déjà hier que les journalistes travailleraient maintenant soit depuis chez eux, soit dans les salles de nouvelles de QMI et du Journal de Montréal. On sait aujourd’hui que le service des ventes aura dorénavant ses bureaux dans les locaux historiques du JDM, rue Frontenac.

Plusieurs personnes ayant accepté de se confier dans ce dossier regrettent que 24 heures ne devienne plus qu’une «vitrine» du Journal de Montréal.

Cet article vous a intéressé? Faites un don à ProjetJ

À voir aussi:

Fin de la guerre entre TC Media et Sun Media en région

Coupures chez Sun Média: aucun journaliste touché au Québec