Par Steve Proulx

Une discussion avec deux journalistes qui s’attaquent à la désinformation et qui ont fait de la vérification de faits le cœur de leur pratique. Avec Nicholas de Rosa, journaliste à l’émission Les Décrypteurs sur ICI RDI, et Ève Beaudin, journaliste et productrice au contenu, à l’Agence Science Presse, de la rubrique Le Détecteur de rumeurs.

Ces dernières années, alors que les fake news et les théories du complot se retrouvent amplifiées par les médias sociaux, une spécialité du journalisme a émergé pour tenter de débusquer les faussetés qui circulent sur le Web, pour questionner l’authenticité de photos ou de vidéos virales, bref, pour tenter de contrer cette épidémie de désinformation.

La vérification de faits (fact-checking) est une approche du journalisme qui vise à vérifier l’exactitude des informations qui circulent dans ce Far West médiatique qu’est le Web.

Le « fact-checking » a connu un vrai boom durant la pandémie, alors que les théories les plus farfelues entourant le virus ont circulé, et circulent encore. Mais l’enjeu plus profond. Quand la désinformation est produite par des pays, comme la Chine ou la Russie, dans l’objectif de déstabiliser des démocraties, on entre alors dans un nouvel écosystème où l’information devient une arme… dangereuse.

On en parle dans cet épisode :