Jean-François Parent, rédacteur en chef, Trente |

Le culte voué au silence par le gouvernement de Stephen Harper nous
indigne. Alors que les ministres conservateurs boycottaient les points
de presse quotidiens de la colline parlementaire, voici deux ans, la
galerie de presse criait au bâillon de la démocratie. Dans la dernière
année, rares étaient les réponses claires et précises à des questions
aussi anodines que le coût d’une bouteille de vin bue par un député
fédéral.

Puis, l’embargo décrété sur les communications
gouvernementales pendant la campagne électorale a jeté encore un peu
d’huile sur le feu. Pis encore, voilà qu’un gouvernement qui était sans
programme jusqu’à cinq jours avant le scrutin est élu.

Jean-François Parent, rédacteur en chef, Trente |

Le culte voué au silence par le gouvernement de Stephen Harper nous
indigne. Alors que les ministres conservateurs boycottaient les points
de presse quotidiens de la colline parlementaire, voici deux ans, la
galerie de presse criait au bâillon de la démocratie. Dans la dernière
année, rares étaient les réponses claires et précises à des questions
aussi anodines que le coût d’une bouteille de vin bue par un député
fédéral.

Puis, l’embargo décrété sur les communications
gouvernementales pendant la campagne électorale a jeté encore un peu
d’huile sur le feu. Pis encore, voilà qu’un gouvernement qui était sans
programme jusqu’à cinq jours avant le scrutin est élu.

[node:ad]