Un peu plus d’un an après avoir été fermé par Rogers, le site Branchez-Vous va renaître de ses cendres d’ici la fin du mois de juin. Et à ceux qui ne considèrent pas cela comme une bonne nouvelle, Joé Bussière, patron de Libéo et nouveau propriétaire du nom de domaine, promet du contenu exclusif et de qualité.

Un peu plus d’un an après avoir été fermé par Rogers, le site Branchez-Vous va renaître de ses cendres d’ici la fin du mois de juin. Et à ceux qui ne considèrent pas cela comme une bonne nouvelle, Joé Bussière, patron de Libéo et nouveau propriétaire du nom de domaine, promet du contenu exclusif et de qualité.

Par Hélène Roulot-Ganzmann

Si la grande communauté des technophiles québécois a pleuré l’annonce de la fermeture de Branchez-Vous par Rogers en mai 2012, les journalistes, hormis ceux que cette décision a laissé sur le carreau, s’en sont plutôt félicité. En première ligne, Nathalie Collard, chroniqueuse à La Presse, qui n’appréciait que moyennement d’y lire régulièrement tout ou partie de ses textes sans en être créditée.

«Quoi qu’en pensent ses détracteurs, le retour de Branchez-Vous est une excellente nouvelle, estime Carl Charest, spécialiste de l’internet et ancien rédacteur en chef du site. Je suis en revanche très triste que Rogers n’ait accepté de vendre que le nom de domaine, pas les archives. C’est quinze ans d’histoire du journalisme au Québec qui disparaissent.»

Des nouvelles exclusives

Page blanche donc pour Joé Bussière, éditeur du nouveau Branchez-Vous et lecteur de l’ancien depuis son apparition sur la toile québécoise en 1995.

«J’ai fait partie de la communauté Branchez-Vous, explique-t-il. J’étais moins assidu dans les dernières années parce qu’il s’était un peu perdu en voulant devenir généraliste. Le voir disparaître a cependant été un crève-cœur. Et force est de constater qu’il manque aujourd’hui un site d’actualités techno typiquement québécois.»

Joé Bussière promet des nouvelles exclusives et un vrai travail de journalisme. Des chroniques, de l’opinion, mais aussi de l’actualité quotidienne.

«De l’information que l’on pourra aussi retrouver ailleurs sur le net, précise-t-il, mais avec un traitement plus local. On parlera des répercussions que la nouvelle pourrait avoir au Québec, on ira interviewer des spécialistes d’ici pour apporter une touche singulière.»

[node:ad]

Une dizaine de pigistes

Laurent Lasalle vient d’être nommé rédacteur en chef du portail. Journaliste bien connu des technophiles québécois, il écrit sur Triplex, le blogue techno de Radio-Canada et fait partie de l’émission de Musique Plus, M. Net, où il commente l’actualité technologique et partage sa passion pour les jeux vidéo.

«Un très bon coup, affirme Carl Charest. Est-ce que Laurent sera un bon rédacteur en chef? Seul l’avenir le dira. Mais il connaît bien son domaine et c’est un excellent vulgarisateur. Nous avons quelques bons journalistes techno au Québec, qui n’avaient que peu de plateformes pour s’épanouir. Le retour de Branchez-Vous est aussi une grande chance pour eux.»

Laurent Lasalle termine ces jours-ci de composer son équipe. Une petite dizaine de pigistes pour démarrer, qui publieront sur une base régulière. Avec à terme, l’espoir, pour Joé Bussière, de pouvoir en salarier quelques-uns.

La communauté quant à elle semble impatiente. Invitée à s’inscrire pour tester la version bêta du site à partir de la fin du mois de juin, elle a répondu par milliers. L’éditeur se donne l’été pour peaufiner les derniers réglages avant un lancement en grande pompe à l’automne.

À voir aussi :

Branchez-Vous racheté par Cinoche.com et Libéo

Réactions partagées à la fermeture de Branchez-Vous!

Rogers ferme Branchez-Vous