CKAC Sports deviendra Radio Circulation 730 à compter du 6 septembre. Propriétaire de la station, Cogeco Diffusion a annoncé ce matin que la programmation sportive sera partiellement transférée à sa chaîne de la bande FM, le 98,5 FM, tandis que la chaîne presque centenaire sera entièrement consacrée à circulation routière, aux travaux routiers et à la météo dans la grande région de Montréal.

CKAC Sports deviendra Radio Circulation 730 à compter du 6 septembre. Propriétaire de la station, Cogeco Diffusion a annoncé ce matin que la programmation sportive sera partiellement transférée à sa chaîne de la bande FM, le 98,5, tandis que la chaîne presque centenaire sera entièrement consacrée à la circulation routière, aux travaux routiers et à la météo dans la grande région de Montréal.

À l'origine, le groupe souhaitait lancer deux stations de circulations, une anglophone et une francophone, sur les fréquences AM 690 kHz et AM 940 kHz, dont il avait demandé les licences d'exploitations au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Le projet a reçu le soutien financier du Ministère des Transports du Québec qui lui a accordé une subvention de 9 millions de dollars sur trois ans.

Bell Media, Astral Media Radio et Tietolman-Tétrault Média se sont cependant opposés au projet en invoquant le règlement du CRTC. Celui-ci stipule qu'une même entreprise ne peut détenir plus de quatre stations de radio dans une même langue dans un même marché. Or, Cogeco possède déjà le 98,5, Rythme FM, CKOI et CKAC Sports, quatre stations francophones montréalaises. Le dossier devait être entendu le 17 octobre devant le conseil, mais, pour Cogeco, «il était urgent que Radio Circulation entre en ondes dès le début de septembre».

«Ce n'est pas de gaieté de cœur que nous avons pris la décision de changer la vocation de CKAC. Cependant, nous estimons avoir fait le meilleur choix compte tenu des circonstances, car la population du Grand Montréal a un besoin criant d'information continue sur la circulation et les travaux routiers», affirme le premier vice-président de Cogeco Diffusion, Richard Lachance, par voie de communiqué.

Il assure cependant ne pas tourner le dos au créneau sportif que CKAC était la seule radio francophone au Québec à exploiter à temps plein. «Nous croyons au sport et à son potentiel radiophonique et nous n'abandonnons pas les auditeurs amateurs de sports. Ainsi, nous conserverons plusieurs éléments de la programmation sportive, notamment la diffusion des matchs des Canadiens, des Alouettes et de l'Impact», assure Richard Lachance. La licence d'exploitation de CKAC l'oblige à diffuser 2h10 de programmation sportive par semaine et 40 heures de programmation locale.

Convertie au sport en 2007, CKAC est un véritable monument du patrimoine médiatique québécois. Première station de radio francophone en Amérique du Nord, elle est née en 1922 sous l'impulsion du quotidien La Presse. Témoin des plus grands moments de l'histoire québécoise, de la crise d'octobre à la crise du verglas en passant par l'Expo et l'année du Canada, CKAC a vu passer dans ses studios beaucoup des plus grands noms du journalisme québécois, de René Lévesque à Réjean Tremblay, en passant par André Pratte et Paul Arcand. Sa pérennité est cependant mise en doute depuis le déclin de la bande AM.

 

[node:ad]