Vincent Grou et Diego Creimer, Radio-Canada |

Certaines mesures mises en place après l’accession
officielle de Raul Castro à la tête de Cuba, le 24 février 2008, ont
laissé entrevoir la possibilité d’une ouverture du régime. En effet, en mars 2008, le gouvernement autorisait la vente libre
d’ordinateurs, de télévisions, de magnétoscopes et de DVD importés de
l’étranger. Il permettait également aux Cubains de posséder des
téléphones portables, privilège jusque-là réservé aux étrangers et aux
fonctionnaires. (…) Ces mesures s’inscrivent dans l’assouplissement général du
régime en matière économique. Doivent-elles être interprétées comme un
pas vers la liberté d’expression ou comme une volonté de donner de la
vigueur à l’économie du pays?

Vincent Grou et Diego Creimer, Radio-Canada |

Certaines mesures mises en place après l’accession
officielle de Raul Castro à la tête de Cuba, le 24 février 2008, ont
laissé entrevoir la possibilité d’une ouverture du régime. En effet, en mars 2008, le gouvernement autorisait la vente libre
d’ordinateurs, de télévisions, de magnétoscopes et de DVD importés de
l’étranger. Il permettait également aux Cubains de posséder des
téléphones portables, privilège jusque-là réservé aux étrangers et aux
fonctionnaires. (…) Ces mesures s’inscrivent dans l’assouplissement général du
régime en matière économique. Doivent-elles être interprétées comme un
pas vers la liberté d’expression ou comme une volonté de donner de la
vigueur à l’économie du pays?

[node:ad]