Michel Dumais, Le Trente/Blogue MédiaBiz

Du journalisme citoyen ou de la coopétition entre amateurs et professionnels

Hier, nous terminions notre billet en affirmant que le concept même de journaliste citoyen dérange et certains tentent de le remettre en perspective, tout en faisant preuve d’une ouverture d’esprit face à ce phénomène.

Jeff Mignon, consultant français vivant à New York et que les abonnés de feu la journa-liste connaissent bien, préfère plutôt parler de « correspondants de presse ».

« Il est important de remettre dans son contexte l’expression “journaliste citoyen”. Elle nous vient des États-Unis, un pays où les correspondants de presse amateurs n’existent pas. D’où cet enthousiasme qui s’est développé autour de l’idée d’avoir des citoyens ordinaires qui puissent participer aux médias. Sur ce point, la France par exemple, avec la Presse quotidienne régionale (PQR), possède une longueur d’avance. »

Michel Dumais, Le Trente/Blogue MédiaBiz

Du journalisme citoyen ou de la coopétition entre amateurs et professionnels

Hier, nous terminions notre billet en affirmant que le concept même de journaliste citoyen dérange et certains tentent de le remettre en perspective, tout en faisant preuve d’une ouverture d’esprit face à ce phénomène.

Jeff Mignon, consultant français vivant à New York et que les abonnés de feu la journa-liste connaissent bien, préfère plutôt parler de « correspondants de presse ».

« Il est important de remettre dans son contexte l’expression “journaliste citoyen”. Elle nous vient des États-Unis, un pays où les correspondants de presse amateurs n’existent pas. D’où cet enthousiasme qui s’est développé autour de l’idée d’avoir des citoyens ordinaires qui puissent participer aux médias. Sur ce point, la France par exemple, avec la Presse quotidienne régionale (PQR), possède une longueur d’avance. »

[node:ad]