Michel Dumais, Le Trente/Blogue MédiaBiz

Le journalisme citoyen selon ses acteurs

Selon Joël de Rosnay, co-fondateur du site français Agoravox, « le journalisme citoyen ne se définit pas par une logique éditoriale dédiée à un thème, une éthique, une vision politique, un engagement militant, […] il se caractérise par la notion de responsabilité et d’inscription dans la vie de la cité, sans orientation politique prédéfinie ou imposée. »

Les membres de ces sites espèrent d’ailleurs que la somme des apports diversifiés de tous les participants puisse constituer une sorte d’objectivité globale, sans bien s&ucircr prétendre atteindre un idéal journalistique. Çela implique que n’importe qui peut s’inscrire, soumettre des articles et obtenir de bonne chances d’être publiés.

Avec quelquefois, le risque de dérapage ou de perte de crédibilité d&ucirc à un rédacteur/journaliste qui, sous prétexte d’informer, cache un agenda dicté par des motivations personnelles ou un groupe de pression.

« Qui se cache derrière ce nom ou ce pseudonyme? » ne cessait d’ailleurs de questionner l’auteur de ces lignes lors d’une table ronde sur le journalisme citoyen lors du dernier congrès de la FPJQ.

Michel Dumais, Le Trente/Blogue MédiaBiz

Le journalisme citoyen selon ses acteurs

Selon Joël de Rosnay, co-fondateur du site français Agoravox, « le journalisme citoyen ne se définit pas par une logique éditoriale dédiée à un thème, une éthique, une vision politique, un engagement militant, […] il se caractérise par la notion de responsabilité et d’inscription dans la vie de la cité, sans orientation politique prédéfinie ou imposée. »

Les membres de ces sites espèrent d’ailleurs que la somme des apports diversifiés de tous les participants puisse constituer une sorte d’objectivité globale, sans bien s&ucircr prétendre atteindre un idéal journalistique. Çela implique que n’importe qui peut s’inscrire, soumettre des articles et obtenir de bonne chances d’être publiés.

Avec quelquefois, le risque de dérapage ou de perte de crédibilité d&ucirc à un rédacteur/journaliste qui, sous prétexte d’informer, cache un agenda dicté par des motivations personnelles ou un groupe de pression.

« Qui se cache derrière ce nom ou ce pseudonyme? » ne cessait d’ailleurs de questionner l’auteur de ces lignes lors d’une table ronde sur le journalisme citoyen lors du dernier congrès de la FPJQ.

[node:ad]