Olivier Niquet

Le conflit entre Québécor et les employés du Journal de Québec dure depuis le 22 avril dernier. Mercredi, les syndiqués manifestaient à Vanier, toujours dans l’attente d’une réponse de l’employeur à leur offre de vendredi dernier. Mais la situation prend une nouvelle tangente après qu’une journaliste de Média Matin Québec, le journal des employés en lock-out dudit journal, se soit vue refuser l’accès à un artiste associé à la maison de disques Musicor, propriété de Québécor.

Olivier Niquet

Le conflit entre Québécor et les employés du Journal de Québec dure depuis le 22 avril dernier. Mercredi, les syndiqués manifestaient à Vanier, toujours dans l’attente d’une réponse de l’employeur à leur offre de vendredi dernier. Mais la situation prend une nouvelle tangente après qu’une journaliste de Média Matin Québec, le journal des employés en lock-out dudit journal, se soit vue refuser l’accès à un artiste associé à la maison de disques Musicor, propriété de Québécor.

[node:ad]