Après 18 mois de
captivité dans les montagnes afghanes, les deux journalistes
français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier demeurent
convaincus qu’il faut continuer de couvrir les zones de conflit sans
l’accompagnement de l’armée. «Je crois qu’il faut continuer à
aller en Irak et aller en Afghanistan. Ne pas toujours être avec
l’armée, ne pas toujours être embedded comme on dit, être dans le
même lit que l’armée», a déclaré Hervé Ghesquière à son
arrivée en France ce matin.

Après 18 mois de
captivité dans les montagnes afghanes, les deux journalistes
français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier demeurent
convaincus qu’il faut continuer de couvrir les zones de conflit sans
l’accompagnement de l’armée. «Je crois qu’il faut continuer à
aller en Irak et aller en Afghanistan. Ne pas toujours être avec
l’armée, ne pas toujours être embedded comme on dit, être dans le
même lit que l’armée», a déclaré Hervé Ghesquière à son
arrivée en France ce matin.

[node:ad]