Mathieu Oui, Educpros |

Pour que la demande de reconnaissance d’un cursus soit recevable,
celui-ci doit avoir diplômé au moins deux promotions, mais surtout
fournir leur situation d’insertion, une précision qui n’existait pas
auparavant. De même, le critère portant sur la durée minimale de la
formation (trois semestres répartis sur deux années civiles) a été
longuement développé. En l’occurrence, la commission demande copie de
l’emploi du temps remis aux étudiants et le budget des heures payées,
cela « afin d’appréhender la réalité des heures effectives
d’enseignement ». Il s’agit d’éviter que des écoles gonflent
artificiellement leur programme. Autres nouveaux critères pris en
compte pour mesurer les efforts d’insertion : l’existence d’une
association d’anciens élèves et d’une bourse aux emplois.


Mathieu Oui, Educpros |

Pour que la demande de reconnaissance d’un cursus soit recevable,
celui-ci doit avoir diplômé au moins deux promotions, mais surtout
fournir leur situation d’insertion, une précision qui n’existait pas
auparavant. De même, le critère portant sur la durée minimale de la
formation (trois semestres répartis sur deux années civiles) a été
longuement développé. En l’occurrence, la commission demande copie de
l’emploi du temps remis aux étudiants et le budget des heures payées,
cela « afin d’appréhender la réalité des heures effectives
d’enseignement ». Il s’agit d’éviter que des écoles gonflent
artificiellement leur programme. Autres nouveaux critères pris en
compte pour mesurer les efforts d’insertion : l’existence d’une
association d’anciens élèves et d’une bourse aux emplois.

[node:ad]