TC Media a annoncé hier le lancement d'un nouvel hebdomadaire à Valleyfield, le Valleyfield Express.ca, ainsi que l'acquisition de Tout Magazine qui devient Tout Express. Le groupe, anciennement connu sous le nom de Transcontinental, poursuit ainsi son développement en Montérégie, une des régions qui connaît la plus forte croissance démographique au Québec.

TC Media a annoncé hier le lancement d'un nouvel hebdomadaire à Valleyfield, le Valleyfield Express.ca, ainsi que l'acquisition de Tout Magazine qui devient Tout Express. Le groupe, anciennement connu sous le nom de Transcontinental, poursuit ainsi son développement en Montérégie, une des régions qui connaît la plus forte croissance démographique au Québec.

Fondé en 2004, Tout Magazine était à l'origine un mensuel, devenu un bimensuel puis un hebdomadaire récemment, il est tiré à 47 500 exemplaires et distribué à Brossard, La Prairie, Candiac, Saint-Philippe, Saint-Constant et Saint-Luc. TC Media assurait déjà sa distribution par l'intermédiaire de son Publisac, comme c'est le cas de tous les hebdomadaires indépendants rachetés par le conglomérat depuis un an et demi. Pour sa part, le Valleyfield Express.ca sera tiré à 39 000 exemplaires et distribué dans les 24 municipalités de la région de Valleyfield (le communiqué de presse de TC Media).

Première région au Québec en nombre d'hebdos

Depuis le printemps 2010, TC Media joue gros en Montérégie. Le groupe y a lancé le Rive-Sud Express.ca, le Châteauguay Express.ca, le Vallée-du-Richelieu Express.ca, le Chambly Express.ca et le Sorel-Tracy Express.ca. Il y a également acquis le Groupe Le Canada Français, qui compte 11 titres dans les régions de St-Jean-sur-Richelieu et de Granby. Son concurrent, Quebecor, a également placé ses canons sur ce terrain en mettant la main sur les 15 publications des Hebdos Montérégiens en février 2011, puis en lançant L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu en octobre.

La forte croissance démographique de la Montégérie n'est pas étrangère au fait qu'elle soit un champ de bataille très actif dans la guerre des hebdomadaires en cours au Québec. De 2006 à 2031, la Montérégie passera en effet de 1 383 026 à 1 679 863 habitants, selon l'Institut de la statistique du Québec, soit un taux d’accroissement total de sa population de 21,5 %. En août 2011, elle était déjà la plus riche en hebdomadaires devant Montréal, selon Hebdos Québec.

Les Laurentides et Lanaudière, qui se classent au troisième et quatrième rang pour le nombre d'hebdomadaires, sont également des régions en pleine croissance. Entre 2006 et 2031, elles devraient connaître un accroissement de leur population de 34% et 37,9%. Ces données n'ont manifestement pas échappé à Quebecor et TC Media.

Face à l'abondance, les déserts de l'info locale

En revanche, les deux conglomérats sont peu actifs en Abitibi-Témiscamingue, une région qualifiée de désert de l'information par le Rapport Payette. Et pour cause: selon l'Institut de la statistique du Québec, cette région connaîtra un taux d'accroissement négatif de sa population (-2,7%) entre 2006 et 2031, tout comme le Saguenais-Lac-Saint-Jean (-7,0%) et la Côte-Nord (-11,6%). Ces chiffres n'encouragent pas les entreprises privées dépendantes des revenus publicitaires à investir.

Face à ce désintérêt des entreprises privées pour les territoires moins rentables, le Rapport Payette estime que les médias communautaires jouent un rôle essentiel. La Gaspésie par exemple, dont les perspectives démographiques sont négatives, est la région la plus pauvre en hebdomadaires au Québec. Pourtant, ces citoyens sont informés, car elle peut compter sur une radio locale coopérative qui produit une émission d'affaires publiques quotidienne, un mensuel généraliste gratuit (Graffici) et des radios communautaires travaillant en synergie.

Pour soutenir ce type d'initiative, le Rapport Payette recommande notamment la mise en œuvre de crédits d'impôt remboursables à l'embauche de journalistes professionnels dans les entreprises de presse en région, l'augmentation des ressources allouées aux médias communautaires et le financement d'un projet de réseautage de l'information produite par les médias communautaires, coopératifs et indépendants sur le site de Télé-Québec. Selon les auteures du rapport, «le développement du Québec passe par une offre d'information équitablement distribuée».

 

Voir aussi:

Quebecor lance un nouvel hebdo en Montérégie

Transcontinental mise sur la qualité pour faire face à Quebecor

Hebdos: aperçu de la stratégie de Quebecor

 

 

[node:ad]