Alexandra Sandels |

L’année dernière, Mohammed Khaled, un blogueur égyptien, recherchait des fichiers musicaux sur le téléphone portable de son ami, lorsqu’il tomba sur une vidéo épouvantable, montrant deux policiers égyptiens en train de torturer et de sodomiser un chauffeur de microbus, Emad Al-Kabir, à l’aide d’un manche en fer. En tant que premier blogueur à avoir publié cette séquence tristement célèbre, qui a ameuté l’opinion publique et entraîné des peines de prison historiques pour les deux officiers, Mohammed Khaled met en ligne un blog sur la quête du changement et la situation des droits humains dans son pays, sous le pseudonyme « Demagh Mak », à l’adresse : http://demaghmak.blogspot.com/.

APN a rencontré « MAK » dans le centre du Caire pendant ses derniers jours de vacances avant de retourner à Dubaï, où il travaille dans le marketing immobilier.

Alexandra Sandels |

L’année dernière, Mohammed Khaled, un blogueur égyptien, recherchait des fichiers musicaux sur le téléphone portable de son ami, lorsqu’il tomba sur une vidéo épouvantable, montrant deux policiers égyptiens en train de torturer et de sodomiser un chauffeur de microbus, Emad Al-Kabir, à l’aide d’un manche en fer. En tant que premier blogueur à avoir publié cette séquence tristement célèbre, qui a ameuté l’opinion publique et entraîné des peines de prison historiques pour les deux officiers, Mohammed Khaled met en ligne un blog sur la quête du changement et la situation des droits humains dans son pays, sous le pseudonyme « Demagh Mak », à l’adresse : http://demaghmak.blogspot.com/.

APN a rencontré « MAK » dans le centre du Caire pendant ses derniers jours de vacances avant de retourner à Dubaï, où il travaille dans le marketing immobilier.

[node:ad]