Le Réseau de la Presse Arabe (APN) |

Le journal imprimé est un îlot de paix dans le chaos numérique et une «force émergente » pour les médias, qui nécessite davantage de considération,a déclaré WillamPowers, auteur de Hamlet’s Blackberry, un essai sur le pouvoir de résistance du journal, devant la Conférence annuelle de l’Association Mondiale des Journaux sur le Lectorat cette semaine à Amsterdam. Un critique américain des médias et chroniqueur pour le Nation magazine aux Etats-Unis, Powers déclare : “Le monde a besoin – désespérément- de ce que font les journaux.” «

Les médias numériques présentent des avantages incontestables, mais beaucoup de gens négligent bien souvent les domaines dans lesquels le journal imprimé est supérieur”, ajouta William Powers, expliquant que les journaux feraient bien d’exploiter ces avantages qualitatifs. Le journal, notamment, “libère l’esprit et l’amène à réfléchir”, a-t-il souligné. “

La grande force du journal imprimé est qu’il permet à l’esprit d’atteindre cet état serein dans lequel nous nous plongeons et qui est propice à la réflexion. Il est beaucoup difficile de parvenir à cet état quand nous lisons sur un support numérique, où l’information est infinie et où il y a tant de tâches possibles à entreprendre à tout moment. Sur Internet, il n’y a pas de début et pas de fin.”

Le Réseau de la Presse Arabe (APN) |

Le journal imprimé est un îlot de paix dans le chaos numérique et une «force émergente » pour les médias, qui nécessite davantage de considération,a déclaré WillamPowers, auteur de Hamlet’s Blackberry, un essai sur le pouvoir de résistance du journal, devant la Conférence annuelle de l’Association Mondiale des Journaux sur le Lectorat cette semaine à Amsterdam. Un critique américain des médias et chroniqueur pour le Nation magazine aux Etats-Unis, Powers déclare : “Le monde a besoin – désespérément- de ce que font les journaux.” «

Les médias numériques présentent des avantages incontestables, mais beaucoup de gens négligent bien souvent les domaines dans lesquels le journal imprimé est supérieur”, ajouta William Powers, expliquant que les journaux feraient bien d’exploiter ces avantages qualitatifs. Le journal, notamment, “libère l’esprit et l’amène à réfléchir”, a-t-il souligné. “

La grande force du journal imprimé est qu’il permet à l’esprit d’atteindre cet état serein dans lequel nous nous plongeons et qui est propice à la réflexion. Il est beaucoup difficile de parvenir à cet état quand nous lisons sur un support numérique, où l’information est infinie et où il y a tant de tâches possibles à entreprendre à tout moment. Sur Internet, il n’y a pas de début et pas de fin.”

[node:ad]