Marie-Louise Arsenault, Canoe2.com |

«La tribune est un privilège, n’en abusez jamais, car on pourrait vous
la retirer très rapidement», nous disait Pierre Bourgault, lorsqu’il
nous enseignait le journalisme d’opinion à l’Université. Cette mise en
garde est essentielle, pour tous ceux à qui l’on accorde le droit de
dire ou d’écrire ce qu’ils pensent. J’ai beaucoup pensé à Pierre cette
semaine, parce que l’on m’a demandé de réfléchir à la langue de bois,
dans le cadre du festival Voix d’Amériques. Mais, voilà, entre la
volonté de dire efficacement, clairement et avec un certain impact, des
choses que l’on conçoit et, la difficulté de vivre avec les
conséquences houleuses d’une parole tranchante, il y a tout un monde,
qu’il faut apprendre à maîtriser.


Marie-Louise Arsenault, Canoe2.com |

«La tribune est un privilège, n’en abusez jamais, car on pourrait vous
la retirer très rapidement», nous disait Pierre Bourgault, lorsqu’il
nous enseignait le journalisme d’opinion à l’Université. Cette mise en
garde est essentielle, pour tous ceux à qui l’on accorde le droit de
dire ou d’écrire ce qu’ils pensent. J’ai beaucoup pensé à Pierre cette
semaine, parce que l’on m’a demandé de réfléchir à la langue de bois,
dans le cadre du festival Voix d’Amériques. Mais, voilà, entre la
volonté de dire efficacement, clairement et avec un certain impact, des
choses que l’on conçoit et, la difficulté de vivre avec les
conséquences houleuses d’une parole tranchante, il y a tout un monde,
qu’il faut apprendre à maîtriser.

[node:ad]