Lien multimédia/Agence Science Presse, Pascal Lapointe |

À la fin des années 1980, alors que j’étudiais à l’Université Laval, j’étais intrigué par un paradoxe : le Fil des événements présentait chaque semaine des articles de qualité, journalistiques dans leur fond et leur forme. Au point où Le Soleil signa une entente avec eux par laquelle, chaque semaine, une sélection des articles du Fil fut publiée dans Le Soleil. Problème : le Fil était un journal « institutionnel ». Donc, était-ce du journalisme ou des relations publiques ?

Il y a 30 ans, vous auriez posé la question à un professeur de journalisme, et il vous aurait répondu qu’il existe deux types de publications, le média d’information (« l’indépendant », comme Le Soleil) et le média d’entreprise.

Aujourd’hui, la réponse serait bien embêtante, parce que des publications « hybrides » se sont surmultipliées. Et un journaliste pigiste qui veut se spécialiser en science – et qui veut payer son loyer – serait bien malavisé de les éviter !

Lien multimédia/Agence Science Presse, Pascal Lapointe |

À la fin des années 1980, alors que j’étudiais à l’Université Laval, j’étais intrigué par un paradoxe : le Fil des événements présentait chaque semaine des articles de qualité, journalistiques dans leur fond et leur forme. Au point où Le Soleil signa une entente avec eux par laquelle, chaque semaine, une sélection des articles du Fil fut publiée dans Le Soleil. Problème : le Fil était un journal « institutionnel ». Donc, était-ce du journalisme ou des relations publiques ?

Il y a 30 ans, vous auriez posé la question à un professeur de journalisme, et il vous aurait répondu qu’il existe deux types de publications, le média d’information (« l’indépendant », comme Le Soleil) et le média d’entreprise.

Aujourd’hui, la réponse serait bien embêtante, parce que des publications « hybrides » se sont surmultipliées. Et un journaliste pigiste qui veut se spécialiser en science – et qui veut payer son loyer – serait bien malavisé de les éviter !

[node:ad]