Antoine Robitaille, Le Devoir |

Semblant confiant dans son succès lundi prochain, Jean Charest ne veut
plus répondre aux questions, même lorsqu’elles portent sur son
intégrité.

Il a refusé, hier, pour une seconde fois en une semaine, de dire ce qu’il
entendait faire à la suite de la publication de l’ouvrage du militant
indépendantiste Patrick Bourgeois, La Nébuleuse, voyage au coeur des
relations non recommandables de Jean Charest. Dans ce livre au ton
pamphlétaire, presque haineux à l’endroit de M. Charest, M. Bourgeois
reprend des questions au sujet d’un pont d’or que la haute finance
fédéraliste aurait fait à l’ancien chef conservateur pour le convaincre
de passer en politique provinciale et pour lui «lier les mains» à ses
intérêts.

Antoine Robitaille, Le Devoir |

Semblant confiant dans son succès lundi prochain, Jean Charest ne veut
plus répondre aux questions, même lorsqu’elles portent sur son
intégrité.

Il a refusé, hier, pour une seconde fois en une semaine, de dire ce qu’il
entendait faire à la suite de la publication de l’ouvrage du militant
indépendantiste Patrick Bourgeois, La Nébuleuse, voyage au coeur des
relations non recommandables de Jean Charest. Dans ce livre au ton
pamphlétaire, presque haineux à l’endroit de M. Charest, M. Bourgeois
reprend des questions au sujet d’un pont d’or que la haute finance
fédéraliste aurait fait à l’ancien chef conservateur pour le convaincre
de passer en politique provinciale et pour lui «lier les mains» à ses
intérêts.

[node:ad]