Il y a dix ans jour pour jour, le
groupe suédois Metro international, en partenariat avec
Transcontinental et Gesca, lançait le journal Métro à
Montréal. Distribué gratuitement dans le réseau de transport du
lundi au vendredi, ce quotidien est devenu le plus lu sur l’île de
Montréal en semaine et le second dans la grande région
métropolitaine.

Il y a dix ans jour pour jour, le
groupe suédois Metro international, en partenariat avec
Transcontinental et Gesca, lançait le journal Métro à
Montréal. Distribué gratuitement dans le réseau de transport du
lundi au vendredi, ce quotidien est devenu le plus lu sur l’île de
Montréal en semaine et le second dans la grande région
métropolitaine.

Au fil des ans, l’entreprise
a investi pour améliorer la qualité d’impression et le graphisme du
journal, mais aussi son contenu rédactionnel. Elle emploie
aujourd’hui 17 personnes, soit cinq de plus qu’en
2001. Cette équipe produit désormais 75% du contenu rédactionnel.

Le journal s’est aussi doté d’un site
web et a investi dans la création d’applications iPhone et
BlackBerry, en plus d’assurer une présence sur les réseaux sociaux.
On retrouve en ligne le journal complet et plus. Les journalistes
sont en effet appelés à produire des compléments à leurs textes
pour le Web et l’entreprise à embaucher des blogueurs.

Cependant, après ces dix ans de
croissance, le quotidien a été contraint récemment de revoir
complètement sa stratégie de distribution puisqu’il a perdu sa
place dans le réseau de métro montréalais. La Société de
transport de Montréal a en effet décidé en décembre d’octroyer le
droit exclusif de distribution dans le métro au journal 24H édité
par
Quebecor, après 10 ans d’entente avec Métro.

La perte de ce contrat représente un
véritable coup dur pour Métro, car sa présence dans le
réseau sous-terrain lui assurait un marché exclusif de 800 000
déplacements par jour. Afin de rejoindre les lecteurs autrement,
Métro s’est doté d’un nouveau réseau de distribution. Il est
désormais distribué de main à main par plus de 200 camelots, mais
aussi dans certaines entreprises, dans des institutions
d’enseignement, à l’aéroport et dans certaines chaînes de
restauration rapide et cafés.

Pour en savoir plus: Métro a mis en ligne un dossier complet sur son dixième anniversaire.

Voir aussi: 24H devient le journal du métro

[node:ad]