Kathleen Lévesque, Le Devoir |

Pendant plus de trente ans, Pierre O’Neill aura expliqué les jeux
politiques et débusqué les secrets des coulisses du pouvoir pour les
lecteurs du Devoir. Dimanche, le journaliste est décédé des suites
d’une longue maladie à l’âge de 76 ans.

Journaliste fonceur et déterminé au tempérament bouillant, Pierre
O’Neill était pourtant un homme discret, qui s’épanchait peu. Il a pris
sa retraite en 2000 en laissant tomber à la fin d’un article de une sa
décision de tirer sa révérence, à la surprise des lecteurs, de ses
collègues et même de la direction du journal.


Kathleen Lévesque, Le Devoir |

Pendant plus de trente ans, Pierre O’Neill aura expliqué les jeux
politiques et débusqué les secrets des coulisses du pouvoir pour les
lecteurs du Devoir. Dimanche, le journaliste est décédé des suites
d’une longue maladie à l’âge de 76 ans.

Journaliste fonceur et déterminé au tempérament bouillant, Pierre
O’Neill était pourtant un homme discret, qui s’épanchait peu. Il a pris
sa retraite en 2000 en laissant tomber à la fin d’un article de une sa
décision de tirer sa révérence, à la surprise des lecteurs, de ses
collègues et même de la direction du journal.

[node:ad]