Malgré le succès de La Presse+, le Journal de Montréal et Le Devoir n'ont pas l'intention de changer leurs habitudes. Et ils demeurent sceptiques face à la stratégie numérique de La Presse.

 

La Presse a beau se réjouir d’avoir enregistré plus de 115 000 téléchargements de sa nouvelle application en quelques jours, ses concurrents demeurent sceptiques face à sa stratégie.

« Pour nous, ça ne change rien », estime le directeur des contenus numériques au Journal de Montréal, Mathieu Turbide. Et bâtir une application exclusivement dédiée aux tablettes n’est pas dans les plans. 

« La grande différence, c’est qu’on n’envisage pas la disparition du papier, dit-il. Parce que notre journal se vend très bien. » Le numérique permet une valeur ajoutée, certes, mais pas suffisamment pour entreprendre un virage complet.

Il travaille sur de nouveaux projets numériques qui seront annoncés sous peu, mais précise qu’ils ne sont pas en lien avec la sortie de La Presse+.

D’ailleurs, Mathieu Turbide est sceptique quant à la stratégie de gratuité préconisée par La Presse+. Le Journal de Montréal permet à ses abonnés papier et numérique d’avoir accès à la version en ligne du journal. « On fait le choix d’une approche payante, parce qu’on estime que le contenu journalistique a une valeur », lance-t-il.

[node:ad]

Un point de vue partagé par Paul Cauchon, directeur de l’information adjoint et responsable des activités Internet au Devoir. « Je crois plutôt que l'information de qualité a une valeur, et je crois en l'engagement du lecteur/internaute envers ce contenu de qualité », estime-t-il.

De fait, Le Devoir était déjà en processus afin d’améliorer sa version mobile. Il reste cependant à décider si le quotidien fera une version destinée aux tablettes tactiles, décision qui sera prise cette année.

« Honnêtement, l’arrivée de La Presse+ ne change pas vraiment notre stratégie, dans le sens où nous avions déjà notre propre calendrier. Nous avons augmenté les ressources l'année dernière au site web, et en décembre nous avons complètement refait notre page d'accueil. Nous travaillons maintenant à refaire les sections. »

Le Devoir a augmenté son tirage, mais a enregistré une baisse de profits. Il a l’intention de revoir ses formules d’abonnement en ligne afin d’offrir davantage de souplesse aux internautes. Actuellement, seulement certains articles sont accessibles sans abonnement.

Paul Cauchon ajoute que du contenu supplémentaire est à venir, en plus de partenariats à l’image de ceux avec le Canal Savoir, qui diffuse Le Devoir+ chaque mois, ainsi que l’ONF, comme ceux sur l’analphabétisme et sur les femmes créatrices.

Enfin, au Journal Métro, dont l’application en ligne est également très populaire, le rédacteur en chef Éric Aussant ne changera pas ses habitudes. « Nous pensons que cette stratégie est la bonne puisque depuis que nous avons lancé notre site web ainsi que nos plateformes interactives, le nombre de personnes qui nous suivent n'a jamais cessé d'augmenter. »