Colette Brin, ProjetJ

Le licenciement de quatre journalistes au magazine belge Le Vif soulève l’indignation du milieu journalistique dans ce pays. Le dernier numéro a d’ailleurs été produit sans la participation de la rédaction.

Une lettre ouverte signée par un groupe de professeurs d’université, publiée par les quotidiens Le Soir et Libre Belgique, dénonce ce qui est qualifié d'”épuration”. Le nouveau directeur du magazine qui a procédé aux licenciement, Amid Faljaoui, répond que les liens de confiance étaient rompus entre la direction et certains membres de la rédaction.

Colette Brin, ProjetJ

Le licenciement de quatre journalistes au magazine belge Le Vif soulève l’indignation du milieu journalistique dans ce pays. Le dernier numéro a d’ailleurs été produit sans la participation de la rédaction.

Une lettre ouverte signée par un groupe de professeurs d’université, publiée par les quotidiens Le Soir et Libre Belgique, dénonce ce qui est qualifié d'”épuration”. Le nouveau directeur du magazine qui a procédé aux licenciement, Amid Faljaoui, répond que les liens de confiance étaient rompus entre la direction et certains membres de la rédaction.

[node:ad]