La majorité des Québécois jugent que les médias accordent une juste couverture aux réseaux sociaux, tels que Twitter,  Facebook et YouTube, selon un sondage mené par Léger Marketing pour l'association Hebdo Québec.

La majorité des Québécois jugent que les médias accordent une juste couverture aux réseaux sociaux, tels que Twitter, Facebook et YouTube, selon un sondage mené par Léger Marketing pour l'association Hebdo Québec.

Des 1000 adultes sondés, seuls 31% ont répondu que les médias accordent une place trop importante aux médias sociaux par rapport à l’intérêt réel du public. 29% ont aussi jugé que les tablettes multimédias, comme l'iPad, bénéficiaient d'une couverture médiatique trop importante. La majorité des répondants se sont donc dits satisfaits de l'attention médiatique consacrée à ces nouvelles technologies. Certains en voudraient même davantage.

Le directeur général et directeur marketing d’Hebdos Québec, Gilber Paquette, estime pourtant que cette étude montre l'attachement du grand public pour les supports traditionnels. «Dans le domaine de la presse locale, il existe une tradition papier encore plus sérieusement ancrée dans les mœurs, car nous opérons dans le monde de la proximité. Or, nous croyons fermement que les plateformes peuvent cohabiter sans que la naissance de l’une signifie automatiquement la mort de l’autre», explique-t-il.

Ce sondage omnibus Hebdo Québec-Léger Marketing a été mené sur Internet entre le 24 et le 27 janvier. La marge d’erreur est de 3,1%, 19 fois sur 20.

[node:ad]