J. Jacques Samson, Journal de Québec |

La participation à des débats électoraux et à des émissions de
télévision ou de radio n’est pas une obligation pour quiconque. Il est
fréquent que des chefs et des candidats tentent de s’y soustraire. Les
conservateurs évitent présentement les pièges à cons comme celui que
Guy A. Lepage tendait à Stephen Harper, dimanche, sur le plateau de
Tout le monde en parle. Les candidats locaux, quant à eux, restent loin
des groupes de pression associés à des adversaires.



J. Jacques Samson, Journal de Québec |

La participation à des débats électoraux et à des émissions de
télévision ou de radio n’est pas une obligation pour quiconque. Il est
fréquent que des chefs et des candidats tentent de s’y soustraire. Les
conservateurs évitent présentement les pièges à cons comme celui que
Guy A. Lepage tendait à Stephen Harper, dimanche, sur le plateau de
Tout le monde en parle. Les candidats locaux, quant à eux, restent loin
des groupes de pression associés à des adversaires.

[node:ad]