L'école de journalisme de l'Université du Colorado fermera ses portes le 30 juin. L'établissement a décidé de mettre en place un nouveau programme d'étude appelé «Journalisme Plus» qui comprendra des cours en journalisme couplés à l'étude d'une autre matière.

L'école de journalisme de l'Université du Colorado fermera ses portes le 30 juin. L'établissement a décidé de mettre en place un nouveau programme d'étude appelé «Journalisme Plus» qui comprendra des cours en journalisme couplés à l'étude d'une autre matière.

L'Université du Colorado n'est pas la première à reconsidérer son programme de journalisme en Amérique du Nord. En novembre, l'Université du Sud de la Californie a par exemple repensé son programme pour y intégrer le marketing ce qui a été vivement critiqué, notamment par les professeurs Jeff Jarvis de l'Université de New York et Mark Oppenheimer de Yale pour qui les deux disciplines sont antithétiques.

La redéfinition de la profession pousse plusieurs établissements à revoir leur enseignement. «Cela reflète l'incertitude et le tâtonnement qui caractérisent le journalisme depuis quelques années», estime la professeure Colette Brin, qui enseignement le journalisme à l'Université Laval. Elle souligne que le mariage des disciplines peut certes être perçu comme «une dilution de la spécificité du métier», mais aussi comme «une hybridation féconde».

L'Université King's de Halifax a par exemple annoncé la création d'une maîtrise axée sur le journalisme entrepreneurial et le journalisme de données qui alliera des cours de journalisme, d'informatique et de gestion des affaires. À Québec, Thierry Watine, le directeur du département d'information et de communication ne prévoit pas pour le moment de «mélange des genres».

Pour sa part, via son antenne au Colorado, la Société des journalistes professionnels américains appelle les enseignants à ne pas perdre de vue les valeurs du métier: «Nous avons plus que jamais besoin d'une presse dynamique et vigilante. À mesure que les programmes de journalisme évoluent pour intégrer les nouvelles méthodes de livraison et les nouvelles technologies, il est essentiel qu'ils continuent de mettre l'emphase sur les méthodes journalistiques et les principes d'éthique.»

 

[node:ad]