Le magazine Nouveau Projet, qui
sera lancé cet l’automne, a réussi à récolter près de 26 000
dollars en 30 jours via la plateforme de dons en ligne Kickstarter.
L’équipe devait recueillir 10 000 dollars en promesses de dons pour
que les sommes promises soient prélevées sur les comptes des
donateurs et versées à l’équipe.

Le magazine Nouveau Projet, qui
sera lancé cet l’automne, a réussi à récolter près de 26 000
dollars en 30 jours via la plateforme de dons en ligne Kickstarter.
L’équipe devait recueillir 10 000 dollars en promesses de dons pour
que les sommes promises soient prélevées sur les comptes des
donateurs et versées à l’équipe.

476 mécènes ont versé entre 10 et
400 dollars au projet, en comptant les dons faits par chèque. La
plupart ont choisi de donner 40 dollars, ce qui leur vaudra un
abonnement d’un an à la version papier de Nouveau projet,
soit deux numéros signés par les principaux artisans de la revue,
et une invitation au lancement du tout premier numéro cet automne.

«Vous n’avez pas idée à quel point
ça nous touche. Et nous motive, aussi, dans tout le travail à faire
pour mettre un magazine sur pieds. C’est avec beaucoup de gratitude
et un grand sentiment de responsabilité que nous utiliserons cet
argent afin de produire le meilleur magazine possible», écrivent
les co-fondateurs, Nicolas Langelier et Jocelyn Maclure, et toute
l’équipe, sur Kikstarter.com.

Les fonds récoltés sont cependant
loin de couvrir l’ensemble des dépenses de Nouveau Projet.
Ancien président de l’Association des journalistes indépendants du
Québec (AJIQ), Nicolas Langelier souhaite que sa publication soit de
celles qui rémunèrent le mieux ses collaborateurs. Il prévoit un
budget de 20 000 dollars pour le seul paiement des auteurs. Il faudra
aussi compter 10 000 dollars pour le graphisme. À ceci s’ajoutent les frais d’impression, de distribution et autres.

Magazine d’idée et de réflexion,
Nouveau Projet se veut un mode d’emploi pour le 21e siècle.
Attendu en kiosque à la rentrée, il sera consacré aux articles de
fond de 10 à 20 feuillets et mêlera journalisme, littérature,
philosophie et culture populaire. La version électronique coûtera
entre 5 et 10 dollars, et la version papier entre 10 et 15 dollars.

Voir aussi:

Nicolas Langelier présente son magazine: Nouveau projet

[node:ad]