Pour le professeur Wayne MacPhail,
qui enseigne le journalisme en ligne à l’Université Western
Ontario et à l’Université Ryerson, il est temps de dépoussiérer
l’enseignement en journalisme en cessant de vivre dans le passé. Il exhorte ses collègues à vivre dans le présent, si ce n’est même dans le futur.

Pour le professeur Wayne MacPhail,
qui enseigne le journalisme en ligne à l’Université Western
Ontario et à l’Université Ryerson, il est temps de dépoussiérer
l’enseignement en journalisme en cessant de vivre dans le passé. Il exhorte ses collègues à vivre dans le présent, si ce n’est même dans le futur.

Il
témoigne sur J-Source: «Je suis prêt à parier que de nombreux
professeurs de journalisme n’ont jamais manipulé une tablette
multimédia, enregistré un podcast, utilisé Foursquare ou Gowalla
et ne se sont jamais investis dans une communauté en ligne. (…)
(Conséquemment,) J’ai une classe d’étudiants à la maîtrise en
journalisme qui pour la plupart ne savent même pas ce qu’est un fil
RSS.»

Son discours tranche avec celui du
professeur Melvin Mencher de l’Université Columbia. Celui-ci déclarait il
y a quelques jours que la technologie a pris trop de place dans les
écoles de journalisme au détriment des notions de base sur le
reportage et l’écriture, ou sur l’histoire et l’éthique.

À lire sur J-Source: Journalism
teachers are failing their students

Voir aussi: Trop de techno dans
les écoles de journalisme?

[node:ad]