Près
de 45 000 personnes ont signé une pétition en ligne pour faire
obstacle à la nouvelle chaîne d’information anglophone de Quebecor,
Sun TV News. Intitulée «Stop Fox News North», cette pétition
accuse le premier ministre Stephen Harper de vouloir propulser les
médias haineux d’inspiration américaine sur les ondes canadiennes.

La
très réputée écrivaine ontarienne, Margaret Atwoood a causé
toute une tempête hier sur Twitter en encourageant le public à
signer le document. Retransmis par plusieurs, son message a également
soulevé l’ire des partisans de la chaîne. David Akin, l’éditeur en
chef du bureau d’Ottawa de Sun Media, a notamment accusé l’écrivaine
de s’associer à un mouvement contre la liberté d’expression.

Près
de 45 000 personnes ont signé une pétition en ligne pour faire
obstacle à la nouvelle chaîne d’information anglophone de Quebecor,
Sun TV News. Intitulée «Stop Fox News North», cette pétition
accuse le premier ministre Stephen Harper de vouloir propulser les
médias haineux d’inspiration américaine sur les ondes canadiennes.

La
très réputée écrivaine ontarienne, Margaret Atwoood a causé
toute une tempête hier sur Twitter en encourageant le public à
signer le document. Retransmis par plusieurs, son message a également
soulevé l’ire des partisans de la chaîne. David Akin, l’éditeur en
chef du bureau d’Ottawa de Sun Media, a notamment accusé l’écrivaine
de s’associer à un mouvement contre la liberté d’expression.

Margaret
Atwood
a répliqué ne pas s’opposer à l’existence même de la
chaîne, mais à ce qu’elle soit distribuée obligatoirement à
l’ensemble des Canadiens abonnés au câble ou à la télévision par
satellite et qu’elle bénéficie de redevances sur les frais
d’abonnements.

Licence de catégorie 1 ou 2 ?

C’est
en effet ce qu’espère Quebecor qui avait à l’origine demandé au
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes
(CRTC) de lui octroyer une licence à transmission obligatoire de
catégorie 1, c’est-à-dire la même licence que CBC News, chaîne
que Sun TV News veut concurrencer.

Sans
clairement rejeter la demande de Quebecor, le CRTC a déclaré qu’il
ne pourrait y donner suite avant octobre 2011 et a conseillé au
conglomérat de solliciter une licence de catégorie 2 qui pourrait
être accordée plus tôt, des audiences étant prévues en novembre
prochain. Quebecor a décidé de se conformer à cette suggestion.
Toutefois, il demande une close d’exception afin que sa chaîne soit
offerte obligatoirement pendant trois ans.

Ce
faisant, Quebecor essaie d’éviter d’avoir à négocier avec les
câblodistributeurs et les fournisseurs de signaux satellites pour
avoir une place dans leurs bouquets de chaînes. C’est en effet une
obligation inhérente à une licence de catégorie 2, car les chaînes
détentrices d’une telle licence, dite d’opération de service de
nouvelles concurrentiel, sont optionnelles autant pour le public que
pour les distributeurs.

Vers un statut unique pour Sun TV
News ?

Il
s’agit d’une demande surprenante, car le CRTC a d’ores et déjà
annoncé qu’il lèvera en septembre 2011 l’obligation des
câblodistributeurs et distributeurs de signaux numériques d’offrir
RDI et CBC News à leurs abonnés. De fait, si la demande de Quebecor
était acceptée, Sun TV News bénéficierait d’un statut unique.

Ce
statut serait d’autant plus exceptionnel que, selon la politique du
CRTC, seules les chaînes offrant une programmation neutre, au plan
politique et religieux notamment, peuvent être imposées, nous
expliquait le porte-parole de Friends of Canadian Broadcasting, Ian
Morrison, il y a quelques jours. Or la neutralité politique ne
semble pas dans les cartons de Sun TV News dont les dirigeants ont
tissé des liens serrés avec la droite canadienne. Son grand patron,
Kory Teneycke est par exemple l’ancien porte-parole du premier
ministre conservateur Stephen Harper.

Les
signataires de la pétition «Stop Fox News North» invitent le
président du CRTC, Konrad von Finckenstein, à ne pas céder, mais
demandent également au gouvernement de cesser toute ingérence à
l’égard du CRTC dans ce dossier. Le Globe
and Mail
révélait en
effet il y a quelques jours que le premier ministre souhaiterait
placer Luc Lavoie, un proche du patron de Quebecor, Pierre Karl
Péladeau, à la tête du CRTC pour faciliter le lancement de Sun TV
News.

Voir aussi: Stephen Harper voudrait placer un pion à la tête du CRTC

[node:ad]