Le vice-président principal, Réseau
français de Radio-Canada, Sylvain Lafrance, quittera la société
publique en octobre prochain. Il assumait ses fonctions de
vice-président depuis 13 ans et œuvrait à Radio-Canada depuis 33
ans.

(Version allongée)

Le vice-président
principal, Réseau français de Radio-Canada, Sylvain Lafrance,
quittera la société publique en octobre prochain. Vice-président
depuis 13 ans, il a débuté à Radio-Canada comme journaliste il y a
33 ans.

«Je quitterai en
octobre avec cette agréable impression d’avoir contribué au
meilleur de moi-même à la construction de ce vaste projet citoyen
qu’est la radiodiffusion publique canadienne», a-t-il annoncé ce
matin
dans une lettre au personnel du réseau.

Héritage: l’intégration

Son principal
héritage est sans conteste l’intégration des services de radio, de
télévision et d’Internet de Radio-Canada. Ce processus a abouti, il
y a un an, à la fusion des salles de nouvelles radio et télé, et à
la création de modules regroupant les journalistes, non plus par
plateforme de diffusion, mais par spécialisation.

«Le
rapprochement radio-télé-Internet est une chose acquise, notre
déploiement sur les nouvelles plateformes est amorcé avec
dynamisme, la diversification de nos revenus procure des résultats
impressionnants et, le dernier, mais non le moindre, l’équilibre
de notre programmation – entre le besoin d’être distinctif et
l’exigence d’être rassembleur – me semble optimal», a affirmé l’architecte de la marque radio-canadienne.

Ce discours fait
écho à l’étude récemment publiée par Deloitte sur les retombées
économiques de Radio-Canada
. Commandée et financée par la chaîne,
cette étude vise à démontrer la pertinence économique du réseau
public alors même que débute le processus pour le renouvellement de
toutes ses licences
de radiodiffusion.

Vaste changement de garde

Le départ de
Sylvain Lafrance concorde avec le 75e anniversaire de Radio-Canada et
s’insère dans le vaste jeu de chaise musicale qui y a lieu depuis
quelques mois. Le réseau s’est en effet doté récemment d’un
nouveau directeur général de la Radio, l’ancien publicitaire
Patrick Beauduin, et d’une nouvelle directrice de la Première
chaîne, l’ex-réalisatrice Anne Sérode.

Ces changements
ont eu des répercussions importantes à l’antenne. On a notamment
assisté au départ de l’animatrice Christiane Charette qui sera
remplacée cet automne par Catherine Perrin, et plusieurs émissions
ont été supprimées de la grille horaire, dont Vous m’en lirez
tant, La semaine verte (version radio) et 275-Allô.

La société
publique indique que le processus de recherche d’un nouveau
Vice-Président principal des services français est enclenché à
l’interne comme à l’externe. Pour sa part Sylvain Lafrance ne
donne pas de détails quant à ses projets professionnels. En 2008,
son nom avait circulé comme éventuel directeur général de TV5
Monde
.

Voir aussi:

Christiane Charette accroche son micro

Rencontre avec le nouveau patron de la radio de Radio-Canada

Intégration à Radio-Canada: le choc des cultures

[node:ad]