La
semaine dernière, l’émission Enquête de Radio-Canada crevait une
nouvelle fois l’écran avec un dossier
sur les prêtres
pédophiles de la congrégation de Sainte-Croix. Le réseau public a
présenté l’enquête comme une exclusivité, pourtant en décembre
2008, The Gazette publiait un reportage portant sur le même
sujet.

La
semaine dernière, l’émission Enquête de Radio-Canada crevait une
nouvelle fois l’écran avec un dossier sur les prêtres
pédophiles de la congrégation de Sainte-Croix. Le réseau public a
présenté l’enquête comme une exclusivité, pourtant en décembre
2008, The Gazette publiait un reportage portant sur le même
sujet.

Intitulé
«Brothers Stand Accused», ce reportage a même valu à la
journaliste du quotidien anglomontréalais, Sue Montgomery, le prix
Judith Jasmin de l’enquête en 2009. Pour elle, il n’y a pas de
doute, Radio-Canada a reproduit son histoire en y ajoutant des
images, rapporte Le
Devoir.

The Gazette a donc décidé de porter plainte à
Radio-Canada et au Conseil de presse du Québec pour «malhonnêteté»
et «manque d’éthique journalistique».

Mise à jour (8/10/10):

Le directeur des émissions d’affaires publiques de Radio-Canada, Pierre Sormany, s’est longuement excusé et expliqué auprès de Mme Montgomery. Pour lui, il n’était pas question de plagier son travail, mais, au contraire, de le pousser plus loin grâce à de nouveaux éléments exclusifs. Il précise également que son travail a été plusieurs fois mentionné dans le reportage de l’équipe d’Enquête et que le bandeau “exclusif” n’a été utilisé qu’une fois sur le site web des nouvelles par erreur.

Mme Montgomery n’a finalement pas porté plainte au Conseil de presse, comme elle l’a laissé entendre au Devoir.

Pour en savoir plus:

Le petit monde des emprunteurs, Le Devoir

Brothers Stand Accused, The Gazette

Silence religieux, Radio-Canada

La scoopite aiguë, Le Devoir

Le plagiat selon le Conseil de Presse
du Québec

[node:ad]