Le Conseil de Presse du Québec (CPQ) a déclaré l'animateur Guy A.Lepage journaliste malgré lui en acceptant de recevoir une plainte relative à l'émission Tout le monde en parle.

Le Conseil de Presse du Québec (CPQ) a déclaré l'animateur Guy A.Lepage journaliste malgré lui en acceptant de recevoir une plainte relative à l'émission Tout le monde en parle.

Le plaignant, Giovanni (Wolfmann) Bruno reprochait à Guy A. Lepage et Dany Turcotte de s'être livrés, dans l'émission du 11 avril 2010, «à une vendetta et à un règlement de comptes» dans leurs échanges avec le journaliste Ian Halperin auteur d'une biographie non autorisée de Guy Laliberté.

La directrice de la télévision de Radio-Canada, Louise Lantagne, jugeait la plainte irrecevable, car Tout le monde en parle n’est pas une émission d’information. Elle estimait donc qu'elle n'était pas soumise à la déontologie et à la juridiction du Conseil, mais le tribunal d'honneur des journalistes s'est inscrit en faux contre la position de Mme Lantagne.

Après analyse de l'extrait mis en cause par le plaignant, «bien que certains segments de l’émission puissent relever du divertissement, le Conseil estime que le segment visé par la plainte correspondait, dans son contenu et par sa forme, à ce qu’il définit comme un "produit journalistique" et, dans sa démarche, à ce qu’il considère comme un "acte journalistique"».

Bien que le CPQ ait en fin de compte rejeté la plainte de M.Bruno, le seul fait qu'il ait bien voulu la recevoir est à souligner, car «beaucoup de journalistes professionnels se désolent depuis des années du mélange des genres de cette émission soufflant le chaud sensationnaliste et le froid informationnel», écrit le journaliste du Devoir Stéphane Baillargeon.

Mise à jour:

La décision du CPQ a laissé Guy A.Lepage froid. Il a expliqué n'avoir reçu aucune consigne de la direction de Radio-Canada suite à l'intervention du Conseil et insisté sur le fait que si ça devait arriver il s'y opposerait. «Ça fait sept ans qu'on fait notre émission de la même façon et on ne changera rien à notre fonctionnement», a-t-il lancé.

 

Pour en savoir plus voir la décision du Conseil.

[node:ad]