Un journaliste de l’agence QMI, Jean
Beauvais, comparaîtra la semaine prochaine au palais de justice de
Saint-Jérôme pour répondre à des accusations de trafic de drogue,
usage de faux et fraude, révèle Rue Frontenac.

Un journaliste de l’agence QMI, Jean
Beauvais, comparaîtra la semaine prochaine au palais de justice de
Saint-Jérôme pour répondre à des accusations de trafic de drogue,
usage de faux et fraude, révèle Rue Frontenac.

Retraité
de la Sûreté municipale de Saint-Jérôme, Jean Beauvais signait
des textes dans les hebdomadaires de Quebecor de la région des
Laurentides. Ses textes étaient également repris par l’agence de
presse du groupe donc publiés dans le Journal de Montréal
ou le Journal de
Québec.

Erratum:

Jean
Beauvais n’était pas un journaliste régulier, mais un
«collaborateur judiciaire» aux hebdomadaires de Quebecor depuis
quelques années. Ses textes étaient également repris par l’Agence
QMI et reproduits dans d’autres publications du groupe.

[node:ad]