Alors que Facebook courbe l’échine devant la
récente décision de la commissaire canadienne à la vie privée concernant des lacunes en cette matière, le site de socialisation lance un
moteur de recherche qui pourrait le transformer en véritable média.


Alors que Facebook courbe l’échine devant la
récente décision de la commissaire canadienne à la vie privée concernant des lacunes en cette matière, le site de socialisation lance un
moteur de recherche qui pourrait le transformer en véritable média.

Le Temps rapporte qu’avec ses 250 millions d’utilisateurs, il pourrait ainsi
concurrencer les Google et Twitter de ce monde. L’article explique
qu’il y a environ un mois, Facebook a mis en place un nouveau service de
recherche qui permet de trouver, en saisissant les mots clefs appropriés, ce
qu’on publié les « amis » et autres utilisateurs depuis 30 jours.

La journaliste Anouch Seydtaghia se demande dans quelle mesure ce
nouvel outil pourrait faire de l’ombre à Google News. Elle rappelle que « les
internautes réagissent rapidement aux événements » et que « ce service
permettra de déceler avec précision et instantanément les tendances actuelles
[et] les sujets les plus commentés ».

Elle ajoute que le réseau social a récemment fait
l’acquisition de Friendfeed qui permet de savoir ce que les « amis » ont publié
sur Twitter, Flickr ou Youtube. Cette technologie est d’ailleurs soutenue par
d’anciens ingénieurs de chez Google.

Facebook pourrait ainsi devenir un véritable « fil
de presse » social et décentralisé qui rend compte, sur demande, des sujets les
plus chauds de l’heure. Journalistes et spécialistes du marketing pourraient
ainsi découvrir, en quelques clics, de quoi parlent les internautes.

[node:ad]