Radio-Canada |

En Irak, des manifestations ont eu lieu lundi à Sadr City, à Bassora et
à Najaf en guise d’appui à Muntazer Al-Zaidi, ce journaliste de la
chaîne de télévision Al-Baghdadia qui a lancé ses chaussures à la
figure du président américain George W. Bush, dimanche, pour exprimer
le mépris qu’il lui porte après cinq ans d’une guerre lancée sous de
mauvais prétextes.

M. Al-Zaidi est détenu dans un endroit inconnu par le gouvernement
irakien depuis qu’il a tenté, en vain, d’atteindre le président Bush à
l’occasion d’une conférence de presse conjointe avec le premier
ministre irakien, Nouri Al-Maliki. « C’est le baiser d’adieu du peuple
irakien, chien », a-t-il crié à son intention. Ses chaussures,
considérées comme des pièces à conviction, ont été saisies.

Radio-Canada |

En Irak, des manifestations ont eu lieu lundi à Sadr City, à Bassora et
à Najaf en guise d’appui à Muntazer Al-Zaidi, ce journaliste de la
chaîne de télévision Al-Baghdadia qui a lancé ses chaussures à la
figure du président américain George W. Bush, dimanche, pour exprimer
le mépris qu’il lui porte après cinq ans d’une guerre lancée sous de
mauvais prétextes.

M. Al-Zaidi est détenu dans un endroit inconnu par le gouvernement
irakien depuis qu’il a tenté, en vain, d’atteindre le président Bush à
l’occasion d’une conférence de presse conjointe avec le premier
ministre irakien, Nouri Al-Maliki. « C’est le baiser d’adieu du peuple
irakien, chien », a-t-il crié à son intention. Ses chaussures,
considérées comme des pièces à conviction, ont été saisies.

[node:ad]