Dans la foulée du colloque sur l’avenir du journal indépendant tenu à l’occasion du centenaire du quotidien Le Devoir, le blogueur Ben Victor propose cette analyse.

***

Toujours sur le thème de l’avenir du journalisme, des aveux rafraîchissants de candeur mais pas tout à fait réjouissants de Tina Brown. L’ex-rédactrice en chef du New Yorker et de Vanity Fair, aujourd’hui patronne du journal en ligne The Daily Beast dit, en gros, que la situation actuelle crée une sous-culture d’auteurs-créateurs-journalistes sous-payés. Même si la période de transition est douloureuse, elle persiste à croire en un avenir radieux. (Merci à Nicolas Langelier d’avoir signalé le lien sur Twitter.)

Dans la foulée du colloque sur l’avenir du journal indépendant tenu à l’occasion du centenaire du quotidien Le Devoir, le blogueur Ben Victor propose cette analyse.

***

Toujours sur le thème de l’avenir du journalisme, des aveux rafraîchissants de candeur mais pas tout à fait réjouissants de Tina Brown. L’ex-rédactrice en chef du New Yorker et de Vanity Fair, aujourd’hui patronne du journal en ligne The Daily Beast dit, en gros, que la situation actuelle crée une sous-culture d’auteurs-créateurs-journalistes sous-payés. Même si la période de transition est douloureuse, elle persiste à croire en un avenir radieux. (Merci à Nicolas Langelier d’avoir signalé le lien sur Twitter.)

[node:ad]