Les amateurs de sports du Québec pourront désormais syntoniser une nouvelle chaîne de télévision francophone. TVA Sports commencera à émettre dès 17h. Dès demain, le mythique Rodger Brulotte pourra prononcer sa célèbre phrase "Bonsoir, elle est partie" en commentant les matchs des Blue Jays de Toronto. Mais aujourd'hui, c'est une femme qui lancera la première balle.

Les amateurs de sports du Québec pourront désormais syntoniser une nouvelle chaîne de télévision francophone. TVA Sports commencera à émettre dès 17h. Dès demain, le mythique Rodger Brulotte pourra prononcer sa célèbre phrase "Bonsoir, elle est partie" en commentant les matchs des Blue Jays de Toronto. Mais aujourd'hui, c'est une femme qui lancera la première balle.

La journaliste Karine Champagne sera à la barre de la toute première émission de la chaîne. Elle animera quotidiennement "L'esprit d'équipe" entourée de plusieurs collaborateurs bien connus du milieu sportif, dont Réjean Tremblay, Yvon Pedneault, Michel Langevin et Dave Morissette. Elle-même triathlonienne passionnée, l'ancienne chef d'antenne à LCN souhaite faire découvrir le côté humain de chaque athlète. À 38 ans, elle tentera de rejoindre les rares femmes qui ont réussi à s'illustrer dans le monde du journalisme sportif québécois, soit Chantal Machabée, Danielle Rainville et Marie-Josée Turcotte.

En 1989, Chantal Machabée participait au lancement du Réseau des sports (RDS). Cependant, plus de deux décennies plus tard, elle compte encore les consœurs sur ses doigts. «Aux États-Unis, on voit beaucoup plus de filles et pas seulement au hockey. Ici, sur 100 journalistes, on va trouver une dizaine de filles seulement. À l'écrit, c'est encore plus frappant, c'est vraiment une chasse gardée masculine, c'est encore très fermé», confiait-elle à La Presse en avril dernier en soulignant que la fermeture émanait davantage des journalistes que des athlètes. «Les journalistes masculins, entre eux, peuvent être très fermés à l'arrivée d'une fille. Ils se tiennent entre eux, sortent ensemble, organisent des soupers, des pools».

À TVA Sports, elles seront quelques-unes face à la masse masculine, dont la journaliste Corinne Jean qui se donne pour mission de rassembler les femmes et d'intéresser le public féminin. Mais, hommes ou femmes, tous devront porter les trois obsessions du Groupe TVA: «la proximité, le terrain et l'émotion», a insisté le président et chef de la direction de Groupe TVA, Pierre Dion à l'antenne de LCN en fin de matiné. Il mise sur la personnalité distinctive de sa nouvelle filiale pour se démarquer de RDS, la seule chaîne de télévision sportive francophone au Québec depuis plus de 20 ans. «Notre arrivée va augmenter la qualité de l’ensemble du produit télévisuel sportif au Québec. Pourquoi? Parce que la compétition améliore toujours le produit sur un marché», souligne-t-il.

En attendant les Nordiques

Côté programmation, à défaut de pouvoir diffuser les matchs du Canadien de Montréal (CH) et en attendant le retour (hypothétique) des Nordiques de Québec, TVA Sports diffusera les rencontres des Sénateurs d'Ottawa, celles de la Ligue Canadienne de Hockey et celles de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Outre le hockey, la chaîne diffusera les matchs des Blue Jays de Toronto, ceux de l'Impact et de la Ligue des Champions, ainsi que des combats du Groupe Interbox et de la Ultimate Fighting Championship. Elle transmettra également le Québec Open de volleyball, le Vélirium de Québec, le Red Bull Crashed Ice, le Grand Prix de Trois-Rivières, et des parties de quilles.

Devant l'absence d'événements sportifs d'envergure, les critiques vont bon train sur la Toile. «Rumeur:Yoopa!annoncerait en exclusivité que TVA Sports diffusera en 2012 le championnat Théo de minigolf en direct du Rigolfeur de Ste-Julie», ironise le journaliste sportif de La presse canadienne Marc Tougas, sur Twitter. De son côté, le Spornographe ne cache pas sa déception en découvrant le site web de la chaîne: «Il n’y a qu’un seul article sur Canadien (rédigé par l’Agence QMI de surcroit). Tu parles d’une triste manière de commencer…». Après la mort de CKAC Sports, l'émission satirique de Radio-Canada semble déjà avoir trouvée une nouvelle tête de Turque.

Pierre Dion est conscient du handicap de sa chaîne. «Pour avoir une véritable concurrence dans le domaine de la diffusion sportive au Québec, il faut au moins deux chaînes qui aient accès aux matchs du Canadien», confiait-il à La Presse en février 2010. En novembre 2008, Quebecor a demandé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de briser le contrat d'exclusivité de RDS pour la diffusion des matchs de la Sainte Flanelle, mais le conseil a rejeté la requête préférant s'en remettre aux forces du marché. RDS – propriété de BCE (Bell), actionnaire du CH – conserve donc les droits exclusifs de diffusion des matchs du CH et d'autres matchs de la LNH jusqu'à la fin de la saison 2012-2013.

La guerre de territoire s'annonce rude entre les deux réseaux et pas seulement sur la glace. Pour faire face à l'entrée en onde de sa concurrente, Bell redéploira RIS et RIS Info et lancera RDS2 très prochainement. De plus, elle a annoncé ce matin son alliance avec CBC/Radio-Canada pour solliciter les droits de diffusion exclusifs des Jeux olympiques de Sotchi en 2014 et de Rio en 2016 pour le Canada. L'appel d'offres pour les droits de couverture doit en principe être lancé cet automne. En partenariat avec Rogers, Bell détient déjà les droits de couverture des Jeux olympiques d'été de Londres en 2012.

 

TVA Sports sera à l'antenne dès 17h aux canaux 24 et 624 pour les abonnés de Vidéotron et aux canaux 747 et 238 pour les abonnés de Shaw Direct. Faute d'entente, la chaîne n'est pas disponible pour les abonnés de Cogeco et de Bell.

 

[node:ad]