Dans mon précédent post, j’ai écrit sur les cinq choses fondamentales à comprendre à propos de Facebook. J’y décrivais alors Twitter comme un «flirt agréable». Certains de mes abonnés s’en sont offensés, pointant le fait que je passe pas mal de temps sur ce réseau. Pour me faire pardonner auprès de mon grand compagnon Twitter, je vais donc vous révéler les cinq choses fondamentales que vous devez savoir à propos de ce réseau social.

Par Melanie Coulson, journaliste spécialiste en éducation. Traduction d’un article paru sur son blogue MediaMel.com

Quel bien joli nom pour un outil si utile que ce média social!

Dans mon précédent post, j’ai écrit sur les cinq choses fondamentales à comprendre à propos de Facebook. J’y décrivais alors Twitter comme un «flirt agréable». Certains de mes abonnés s’en sont offensés, pointant le fait que je passe pas mal de temps sur ce réseau.

C’est vrai, je twitte beaucoup. L’autre soir, j’ai twitté en direct d’un débat passionnant sur la pertinence de la tribune de la presse. C’était excitant d’avoir immédiatement le pouls de la twittosphère à propos de ce que les panelistes avançaient.

Pour me faire pardonner auprès de mon grand compagnon Twitter, je vais donc vous révéler les cinq choses fondamentales que vous devez savoir à propos de ce réseau social.

1. L’Utilisation de Twitter est en croissance. Raillé par ceux qui ne le comprennent pas (combien de fois avez-vous entendu quelqu’un parler des «twits who tweet» [littéralement, «les crétins qui twittent»]?), et alors que Twitter ne révèle pas le nombre d’utilisateurs au Canada, tous ceux qui l’utilisent savent que ce chiffre est en croissance. Ce que l’on sait par ailleurs, c’est que les femmes représentent 53% de la twittosphère contre 47% pour les hommes. Voici d’autres statistiques démographiques:

  • Le groupe d’âge le plus représenté sur Twitter est celui des 16-24 ans (32%), suivi par les 35-44 ans (23%) et les 25-34 ans (22%).
  • 40% des utilisateurs de Twitter sont célibataires, 35%, mariés.
  • La twittosphère est éduquée: 42% de ses membres ont fait des études universitaires.
  • Plus de la moitié d’entre eux (54%) n’a pas d’enfants à la maison.

2. Boire ou tweeter, il faut choisir. Je ne suis pas certaine de devoir m’étendre sur ce sujet. En fait, quand vous avez la tête qui commence à tourner, mieux vaut que votre téléphone soit éteint. C’est bien trop facile de tweeter sans intermittence des idées qui pourraient ensuite venir vous hanter. SOYEZ PROFESSIONNELS. Chacun de vos tweets vous représente vous et votre organisation, même s’il s’agit d’un compte personnel. Prenez le temps de réfléchir à ce que vous postez. Votre professionnalisme et celui de votre compagnie doivent être aussi perceptibles en ligne que dans la vie réelle, y compris sur les réseaux sociaux.

3. Les photos, ça pogne sur Twitter. Après avoir analysé des millions de tweets en provenance des médias aux États-Unis, Twitter a remarqué que les photos trouvent un écho particulier auprès de la twittosphère.

D’après Twitter, «attacher une photo reste le meilleur moyen de faire du bruit, suivi de prêt par la citation. En d’autres termes, si @journalist est d’ordinaire retweeté cent fois en moyenne, une photo pourra faire monter le nombre de retweets à 127. Les tweets contenant des chiffres, des vidéos et des mots-clics fonctionnent aussi très bien.

4. Demandez des photos à vos abonnés. Twitter est une rue à double-sens, donc un bon moyen de communiquer avec votre audience. Ainsi, il est tout à fait normal d’y demander des photos. Cela signifie que comme journaliste ou créateur de contenu, toutes les photos que vous partagez sur Twitter ne doivent pas forcément être les vôtres. Soyons honnête, vous ne pouvez pas avoir quelque-chose de captivant à partager toutes les heures. Vous devez cependant spécifier pourquoi vous souhaitez entrer en contact avec quelqu’un… mais, s’il vous plait, évitez de le faire de cette façon:

«Hey Matt. Journaliste à @ANIMALNewYork. Nous souhaitons nous servir de l’expérience tragique et traumatisante que vous avez vécue pour faire monter le nombre de nos pages vues. S’il vous plait, contactez-nous.»

5. Soyez créatifs dans la manière de raconter vos histoires. Oui, Twitter est une plateforme géniale pour les breaking news et les mises à jour, mais ça peut aussi être l’endroit idéal pour raconter des histoires ordinaires d’une façon extraordinaire. Regardez plutôt ce reportage de CNN:

 

À voir aussi:

5 choses que tout journaliste devrait comprendre à propos de Facebook

10 conseils pour bien utiliser les réseaux sociaux

Trouver un emploi via LinkedIn: cinq conseils aux journalistes

Conseils de réseautage pour futurs journalistes