Richard Hénault, Le Soleil |

Une accusation criminelle vient d’être déposée contre Quebecor
Média, Corporation Sun Media, le site Internet Canoë et Hubert
Lapointe, un individu dont les textes sont publiés sous le nom de
«Canoë» dans le Journal de Québec depuis le déclenchement du lock-out.

On reproche aux inculpés d’avoir transgressé une ordonnance interdisant
de publier l’identité d’une victime d’agression sexuelle. L’infraction
a été commise en juillet, le lendemain de la condamnation du militaire
Pier-Olivier Boulet. Le jeune homme avait été condamné à une peine avec
sursis de 15 mois pour avoir agressé sexuellement la sœur d’un de ses
amis.


Richard Hénault, Le Soleil |

Une accusation criminelle vient d’être déposée contre Quebecor
Média, Corporation Sun Media, le site Internet Canoë et Hubert
Lapointe, un individu dont les textes sont publiés sous le nom de
«Canoë» dans le Journal de Québec depuis le déclenchement du lock-out.

On reproche aux inculpés d’avoir transgressé une ordonnance interdisant
de publier l’identité d’une victime d’agression sexuelle. L’infraction
a été commise en juillet, le lendemain de la condamnation du militaire
Pier-Olivier Boulet. Le jeune homme avait été condamné à une peine avec
sursis de 15 mois pour avoir agressé sexuellement la sœur d’un de ses
amis.

[node:ad]