Nad Sivaramen, L’Express (Ile Maurice)

Face à une thèse qui conçoit
le journalisme comme une essence immuable, celle d’un parti-pris
obstiné, s’est développée, au fil des recherches en sciences sociales,
l’hypothèse selon laquelle le journalisme se transforme en permanence,
en s’adaptant à un environnement qui évolue.


Nad Sivaramen, L’Express (Ile Maurice)

Face à une thèse qui conçoit
le journalisme comme une essence immuable, celle d’un parti-pris
obstiné, s’est développée, au fil des recherches en sciences sociales,
l’hypothèse selon laquelle le journalisme se transforme en permanence,
en s’adaptant à un environnement qui évolue.

[node:ad]