Michel Dumais, MédiaBiz |

On ne reviendra pas sur le ByeBye
2008. Les chroniqueurs, les journalistes, la blogosphère, son père et
sa mère, tous l’ont fait avec plus ou moins d’élégance. Mais outre la
petite et déplorable guéguerre cheapo qui règne entre la société d’État
et Québécor, il convient d’expliquer pourquoi le Journal de Montréal a
fait plusieurs fois sa Une avec l’émission de fin d’année.



Michel Dumais, MédiaBiz |

On ne reviendra pas sur le ByeBye
2008. Les chroniqueurs, les journalistes, la blogosphère, son père et
sa mère, tous l’ont fait avec plus ou moins d’élégance. Mais outre la
petite et déplorable guéguerre cheapo qui règne entre la société d’État
et Québécor, il convient d’expliquer pourquoi le Journal de Montréal a
fait plusieurs fois sa Une avec l’émission de fin d’année.

[node:ad]