Caroline Roy, Journal de Montréal |

Pas question de changer le mandat éducatif de Télé-Québec pour qu’elle prenne la relève de TQS en matière d’information québécoise, a affirmé la ministre de la Culture, Christine St-Pierre.

C’est la réponse fournie hier par la ministre à une suggestion du commissaire du CRTC Michel Morin.

«Vous êtes la ministre responsable de Télé-Québec, un réseau qui n’a pas prêché par l’exemple en termes de couverture régionale», a affirmé M. Morin.

«Avez-vous réalisé une étude sur les possibilités de Télé-Québec de remplacer ce que fait TQS dans les régions?» a-t-il demandé à Mme St-Pierre.

«Télé-Québec a une mission éducative et culturelle. Sa licence n’est pas une licence de télévision généraliste», a répondu la ministre.

Selon elle, Télé-Québec occupe un créneau précis dans le paysage télévisuel québécois, qui ne peut pas être modifié.

Caroline Roy, Journal de Montréal |

Pas question de changer le mandat éducatif de Télé-Québec pour qu’elle prenne la relève de TQS en matière d’information québécoise, a affirmé la ministre de la Culture, Christine St-Pierre.

C’est la réponse fournie hier par la ministre à une suggestion du commissaire du CRTC Michel Morin.

«Vous êtes la ministre responsable de Télé-Québec, un réseau qui n’a pas prêché par l’exemple en termes de couverture régionale», a affirmé M. Morin.

«Avez-vous réalisé une étude sur les possibilités de Télé-Québec de remplacer ce que fait TQS dans les régions?» a-t-il demandé à Mme St-Pierre.

«Télé-Québec a une mission éducative et culturelle. Sa licence n’est pas une licence de télévision généraliste», a répondu la ministre.

Selon elle, Télé-Québec occupe un créneau précis dans le paysage télévisuel québécois, qui ne peut pas être modifié.

[node:ad]