Maxime Bergeron, Lapresseaffaires.com |

Quebecor aura désormais plus de «flexibilité» pour partager des contenus entre le Journal de Montréal et TVA.

Dans sa décision rendue mardi, le CRTC a approuvé avec certaines réserves un Code d’indépendance journalistique, qui sera administré par le Conseil canadien des normes de la radiodiffusion, une instance privée.

Ce code permettra à Quebecor d’échanger des contenus entre ses salles de rédaction, ce qui lui était interdit depuis le rachat de TVA par le conglomérat en 2001.

À la Fédération nationale des communications-CSN, on dénonce cette nouvelle donne.

Maxime Bergeron, Lapresseaffaires.com |

Quebecor aura désormais plus de «flexibilité» pour partager des contenus entre le Journal de Montréal et TVA.

Dans sa décision rendue mardi, le CRTC a approuvé avec certaines réserves un Code d’indépendance journalistique, qui sera administré par le Conseil canadien des normes de la radiodiffusion, une instance privée.

Ce code permettra à Quebecor d’échanger des contenus entre ses salles de rédaction, ce qui lui était interdit depuis le rachat de TVA par le conglomérat en 2001.

À la Fédération nationale des communications-CSN, on dénonce cette nouvelle donne.

[node:ad]