Gaston Ouellet, Baie-Saint-Paul | Le Soleil

Le Collège de Jonquière souligne, en fin de semaine, le 40e
anniversaire de son programme de formation en communications, plus
connu sous l’acronyme ATM. La présence d’un grand nombre de ses
finissants dans les différents médias du Québec, au cours de toutes ces
années, témoigne de la qualité et de la pertinence de la formation
qu’on y donne.

Mais les débuts ne furent pas faciles. La presse
au Québec accueillit l’initiative du Collège avec suspicion. Former des
professionnels de l’information au niveau collégial et surtout en
région ne rencontrait pas leurs vues et ils le firent savoir.


Gaston Ouellet, Baie-Saint-Paul | Le Soleil

Le Collège de Jonquière souligne, en fin de semaine, le 40e
anniversaire de son programme de formation en communications, plus
connu sous l’acronyme ATM. La présence d’un grand nombre de ses
finissants dans les différents médias du Québec, au cours de toutes ces
années, témoigne de la qualité et de la pertinence de la formation
qu’on y donne.

Mais les débuts ne furent pas faciles. La presse
au Québec accueillit l’initiative du Collège avec suspicion. Former des
professionnels de l’information au niveau collégial et surtout en
région ne rencontrait pas leurs vues et ils le firent savoir.

[node:ad]