Gilles Klein, Arretsurimages.net |

Si vous parcourez la presse en ligne, s’il vous arrive de regarder
la télévision, vous n’avez pas pu échapper à l’immense nouvelle : le
“président de Facebook” est français !

Le réseau social
Facebook est à la mode dans tous les médias qui n’ont pas cessé de lui
consacrer des pages et des émissions, pendant toute l’année 2007, en
rêvant sur ses millions d’abonnés et sa valeur supposée (plusieurs
milliards de dollars).

Mais cela ne suffit
pas à expliquer comment Arash Derambarsh, un jeune Rastignac, beau
parleur et un peu mythomane, qui déclare habiter à Courbevoie (Hauts de
Seine), a pu arriver à berner les rédactions pendant plus de deux mois
à propos de sa candidature puis de son élection comme un soi-disant
« président de Facebook monde » qui n’a jamais existé.



Gilles Klein, Arretsurimages.net |

[node:ad]

Si vous parcourez la presse en ligne, s’il vous arrive de regarder
la télévision, vous n’avez pas pu échapper à l’immense nouvelle : le
“président de Facebook” est français !

Le réseau social
Facebook est à la mode dans tous les médias qui n’ont pas cessé de lui
consacrer des pages et des émissions, pendant toute l’année 2007, en
rêvant sur ses millions d’abonnés et sa valeur supposée (plusieurs
milliards de dollars).

Mais cela ne suffit
pas à expliquer comment Arash Derambarsh, un jeune Rastignac, beau
parleur et un peu mythomane, qui déclare habiter à Courbevoie (Hauts de
Seine), a pu arriver à berner les rédactions pendant plus de deux mois
à propos de sa candidature puis de son élection comme un soi-disant
« président de Facebook monde » qui n’a jamais existé.