Dans la catégorie Sports, le gagnant est Olivier Jean pour sa photo «C'est ma faute» diffusée par Reuters.

Il n'a fait aucun discours le soir du gala, mais il a donné une entrevue touchante à Lise Millette, rédactrice en chef du Trente, sur ce que signifiait le prix Antoine-Desilets pour lui… qui est en fait un hommage à son mentor.

 

ProjetJ, en collaboration avec le Trente, vous présente quelques compte-rendus des ateliers présentés au congrès 2012 de la FPJQ.

Il n'a fait aucun discours le soir du gala, mais il a donné une entrevue touchante à Lise Millette, rédactrice en chef du Trente, sur ce que signifiait le prix Antoine-Desilets pour lui… qui est en fait un hommage à son mentor.

Olivier Jean a remporté le prix dans la catégorie Sports pour une photographie captée après une dure défaite des Alouettes de Montréal. Le sentiment d'échec du joueur qui a raté le jeu du match a été croqué sur le vif. Il raconte la petite histoire derrière cette remarquable photo.

[node:ad]

Pour le jury, ce pauvre joueur de football, accablé par la défaite, semble se demander où il a commis une erreur. Situation pathétique dans laquelle bien des joueurs se reconnaitront. Cette photo déclenche une conversation intérieure  de combien de mots? Mille peut-être !

Entrevue : Lise Millette