Cécile Gladel, Branchez-Vous |

Les frères Maxime et Julien Rémillard, propriétaires de Remstar, l’acheteur-sauveur de TQS, ont enfin affronté les médias hier, enfin seulement Maxime. Julien est resté à l’écart comme toujours. Devant le CRTC et les médias plus tard, ils ont expliqué leur plan. Ils ont aussi mentionné que c’était à prendre ou à laisser. Le CRTC ne leur a pas fait de cadeau. C’était comme un bizutage non ? Ça continue à Québec aujourd’hui.

Les principaux médias décrivent bien la journée pour les frères Rémillard. « Rude journée pour Remstar » titre le Journal de Montréal. « Le président du CRTC accueille froidement le plan de Remstar », lit-on à la Une de la Presse. « Le CRTC passe Remstar à la poêle » souligne Hugo Dumas toujours dans le quotidien montréalais. « Mauvais départ pour Remstar », ajoute Paul Cauchon du Devoir.

Cécile Gladel, Branchez-Vous |

Les frères Maxime et Julien Rémillard, propriétaires de Remstar, l’acheteur-sauveur de TQS, ont enfin affronté les médias hier, enfin seulement Maxime. Julien est resté à l’écart comme toujours. Devant le CRTC et les médias plus tard, ils ont expliqué leur plan. Ils ont aussi mentionné que c’était à prendre ou à laisser. Le CRTC ne leur a pas fait de cadeau. C’était comme un bizutage non ? Ça continue à Québec aujourd’hui.

Les principaux médias décrivent bien la journée pour les frères Rémillard. « Rude journée pour Remstar » titre le Journal de Montréal. « Le président du CRTC accueille froidement le plan de Remstar », lit-on à la Une de la Presse. « Le CRTC passe Remstar à la poêle » souligne Hugo Dumas toujours dans le quotidien montréalais. « Mauvais départ pour Remstar », ajoute Paul Cauchon du Devoir.

[node:ad]