Émilie Folie-Boivin, Le Devoir |

Aux Journées de la culture, l’automne dernier, il a eu trois jours pour
s’exposer. Devant le succès de ses oeuvres, la Place des Arts l’a
prolongé d’un mois. Pas étonnant que le Salon de la caricature, du
dessin de presse et d’humour remette ça cette année en s’offrant le
bain Mathieu pour un long, long week-end où seront soulignés les 1001
visages du métier.

Émilie Folie-Boivin, Le Devoir |

Aux Journées de la culture, l’automne dernier, il a eu trois jours pour
s’exposer. Devant le succès de ses oeuvres, la Place des Arts l’a
prolongé d’un mois. Pas étonnant que le Salon de la caricature, du
dessin de presse et d’humour remette ça cette année en s’offrant le
bain Mathieu pour un long, long week-end où seront soulignés les 1001
visages du métier.

[node:ad]