Marc-François Bernier (Ph.D.), professeur agrégé, coordonnateur du programme de journalisme, Université d’Ottawa

Croire en une liberté de presse qui soit porteuse de sens, c’est croire
à sa fonction démocratique et, au nom de celle-ci, promouvoir les
devoirs de vérité, de rigueur, d’intégrité et d’équité de l’information
journalistique. Croire en cette liberté responsable de la presse, c’est
aussi adopter une posture qui tient à la fois de l’autocritique et de
la résistance face aux impératifs commerciaux des conglomérats de
presse.

Marc-François Bernier (Ph.D.), professeur agrégé, coordonnateur du programme de journalisme, Université d’Ottawa

Croire en une liberté de presse qui soit porteuse de sens, c’est croire
à sa fonction démocratique et, au nom de celle-ci, promouvoir les
devoirs de vérité, de rigueur, d’intégrité et d’équité de l’information
journalistique. Croire en cette liberté responsable de la presse, c’est
aussi adopter une posture qui tient à la fois de l’autocritique et de
la résistance face aux impératifs commerciaux des conglomérats de
presse.

[node:ad]