Colette Brin, ProjetJ |

Les modifications proposées à la loi du droit d’auteur, un document passablement complexe comme on peut l’imaginer, soulèvent déjà des réactions variées parmi les acteurs concernés. Les principaux enjeux discutés concernent le téléchargement de contenus de divertissement (musique, films, etc.). Mais cela concerne également l’échange d’idées et d’informations, et les critiques du projet de loi y voient une volonté de “verrouillage” non seulement indésirable, mais inapplicable. D’après plusieurs spécialistes, les professions ayant comme mission la libre circulation des idées – plus particulièrement les enseignants, chercheurs, bibliothécaires et… journalistes – auraient intérêt à prendre connaissance de la loi et à participer aux consultations publiques.

Colette Brin, ProjetJ |

Les modifications proposées à la loi du droit d’auteur, un document passablement complexe comme on peut l’imaginer, soulèvent déjà des réactions variées parmi les acteurs concernés. Les principaux enjeux discutés concernent le téléchargement de contenus de divertissement (musique, films, etc.). Mais cela concerne également l’échange d’idées et d’informations, et les critiques du projet de loi y voient une volonté de “verrouillage” non seulement indésirable, mais inapplicable. D’après plusieurs spécialistes, les professions ayant comme mission la libre circulation des idées – plus particulièrement les enseignants, chercheurs, bibliothécaires et… journalistes – auraient intérêt à prendre connaissance de la loi et à participer aux consultations publiques.

[node:ad]