Vildana Lelic, étudiante, Université Laval |

Bruxelles, 16.
décembre 2007 – La Fédération internationale des journalistes (IFJ) a protesté contre l’expulsion d’une reporter d’investigation d’origine Moldave. L’IFJ soutient que cette expulsion serait une menace contre le journalisme indépendant et la liberté de presse en Russie.

La radio russe « Echo Moskwy » a annoncé que Natalja Morar, journaliste au magazine indépendant russe « The New Times », a été arrêtée par le service secret intérieur FSB. L’arrestation de Morar est survenue à l’aéroport Domodedewo de Moscou, lors de son retour d’un voyage de presse en Israël. Elle a été déportée en  Moldavie, et il lui a été interdit d’entrer à  Moscou, où elle habite et travaille depuis des années.

Selon la Fédération, l’arrestation de la reporter serait survenue à cause de ses articles concernant les donations versés aux partis politiques, notamment celui de Vladimir Poutine, parti du Kremlin, Russie unie. L’IFJ a même fait appel à l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et «l’Europarat » (Organisation internationale d’Europe) pour examiner le cas.

Selon la rédactrice en chef du « The New Times », Jewgenija Albaz, cette
arrestation serait une forme de pression exercée sur le magazine de la part
des autorités russes. La direction éditoriale a déposé une plainte devant
la cour.

« Ce processus est une infraction choquante contre la liberté de la presse et
un avertissement clair pour d’autres, à ne pas essayer de rapporter des faits
concernant le côté obscur de la politique de la Russie moderne», a déclare
Aidan White, secrétaire général de l’IFJ.

Source :
http://derstandard.at/?url=/?id=3152786


Vildana Lelic, étudiante, Université Laval |

Bruxelles, 16.
décembre 2007 – La Fédération internationale des journalistes (IFJ) a protesté contre l’expulsion d’une reporter d’investigation d’origine Moldave. L’IFJ soutient que cette expulsion serait une menace contre le journalisme indépendant et la liberté de presse en Russie.

La radio russe « Echo Moskwy » a annoncé que Natalja Morar, journaliste au magazine indépendant russe « The New Times », a été arrêtée par le service secret intérieur FSB. L’arrestation de Morar est survenue à l’aéroport Domodedewo de Moscou, lors de son retour d’un voyage de presse en Israël. Elle a été déportée en  Moldavie, et il lui a été interdit d’entrer à  Moscou, où elle habite et travaille depuis des années.

Selon la Fédération, l’arrestation de la reporter serait survenue à cause de ses articles concernant les donations versés aux partis politiques, notamment celui de Vladimir Poutine, parti du Kremlin, Russie unie. L’IFJ a même fait appel à l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et «l’Europarat » (Organisation internationale d’Europe) pour examiner le cas.

Selon la rédactrice en chef du « The New Times », Jewgenija Albaz, cette
arrestation serait une forme de pression exercée sur le magazine de la part
des autorités russes. La direction éditoriale a déposé une plainte devant
la cour.

« Ce processus est une infraction choquante contre la liberté de la presse et
un avertissement clair pour d’autres, à ne pas essayer de rapporter des faits
concernant le côté obscur de la politique de la Russie moderne», a déclare
Aidan White, secrétaire général de l’IFJ.

Source :
http://derstandard.at/?url=/?id=3152786

[node:ad]