Paul Cauchon, Le Devoir

Le passage à l’ère du multimédia ne se fait pas sans heurts. Et le
concept du «journaliste tout-terrain» qui fait tout en même temps, du
texte, du son, de la vidéo, dans un média traditionnel comme sur un
site Web, fait frémir bon nombre de journalistes.

Revenons une dernière fois sur le congrès de la FPJQ (Fédération
professionnelle des journalistes du Québec), qui se terminait à Québec
il y a une semaine. Parce qu’un des principaux débats tenus lors de ce
congrès abordait la transformation du travail journalistique.

Paul Cauchon, Le Devoir

Le passage à l’ère du multimédia ne se fait pas sans heurts. Et le
concept du «journaliste tout-terrain» qui fait tout en même temps, du
texte, du son, de la vidéo, dans un média traditionnel comme sur un
site Web, fait frémir bon nombre de journalistes.

Revenons une dernière fois sur le congrès de la FPJQ (Fédération
professionnelle des journalistes du Québec), qui se terminait à Québec
il y a une semaine. Parce qu’un des principaux débats tenus lors de ce
congrès abordait la transformation du travail journalistique.

[node:ad]